Tél : 09 73 66 22 68, 06 62 41 08 75 | Email: [email protected]

Petits conseils pour vos randos

Nous avons plus de 7 destinations et vous ne connaissez pas la Mongolie et ne savez pas quelle randonnée choisir. Nous sommes là pour vous aider.

1. Regardez la durée et le niveau d’équitation ! Souvent c’est 16 jours avec le voyage depuis Paris inclus. La randonnée en bivouac d’Arkhangay est une randonnée facile ouverte aux cavaliers peu expérimentés, mais les cavaliers confirmés auront leur plaisir de galoper dans les steppes à l’infini. Cette randonnée est ouverte aux cavaliers peu expérimentés car il y a l’assistance de véhicule presque tous les jours si vous êtes fatigués, alors que les bons cavaliers continueront à galoper. Le niveau des cavaliers ne va pas empêcher à la bonne entente, ni à l’ambiance du groupe. Le bivouac est choisi dans les beaux endroits et le fait de dormir en tente en pleine steppe avec le feu de camp sera votre meilleur souvenir. Le matin et le soir, il fait frais. Donc habillez vous bien au chaud. Le premier jour en Mongolie est réservé à l’acheminement, si vous n’avez pas réussi à dormir dans l’avion, vous serez sans doute un peu fatigué durant cette journée d’acheminement. Mais vous aurez tout de suite adopté l’horaire local et prêt à vous fonctionner selon l’heure locale mongole. Vous avez 3 à 6 accompagnateurs (cuisinier, chauffeur, guide francophone et guide équestre) selon la taille du groupe. Nos randonnées en juillet et en aout sont souvent complètes à 10 personnes. C’est une randonnée qui a un fort aspect culturel avec des visites des monastères ainsi que les marchés locaux et les musées incontournables.

 

2. La randonnée dans Khenti est plus axée à la nature. Le terrain est uniquement accessible aux cavaliers. La beauté de la nature vous séduit inévitablement. Vous êtes accueillis par notre guide équestre dans sa yourte le premier jour de la randonnée. En arrivant à Oulanbator, vous avez une journée de visite tranquille avant d’aller galoper. Le soir et le matin il fait frais. Habillez vous bien. C’est important. Ceux qui ont emmené son pantalon de ski seront très contents de l’avoir au moment du repas du soir autour du feu. Vous n’avez pas d’assistance de véhicule durant la randonnée, vous vous êtes engagés à randonner dans la nature sauvage mongole. Vous allez traverser les rivières et randonner dans les terrains parfois boueux et accidentés que seuls nos cavaliers connaissent le chemin. Il faut donc être bon cavalier et prêt à vivre dans la nature en tente tous les jours. Car il n’y a aucune structure touristique d’accueil.

 

3. La randonnée dans l’Altai. La région est méconnue et isolée. L’acheminement en avion interne est nécessaire. Mais vous êtes au fin fond des massifs d’Altai. L’altitude est plus haut par rapport aux steppes centrales de la Mongolie.

 

Depuis plus de 15 ans, ORSO’S Voyage s’attache à faire vivre les cavaliers étrangers l’expérience unique et vraie au cœur de ses voyages. Dans chaque rencontre avec une famille mongole, vous découvrez l’Homme mongol à son cheval. Contrairement à ce que les historiens décrivent les aventures de Genghis Khan et sa cavalerie qui sortent systématiquement les épopées et les tueries intercontinentales, l’Homme mongol est loin d’être un guerrier à cheval. Ceux qui sont connus sous le nom des guerriers tatars et mongols furent des mercenaires locaux. Un Homme mongol est désintéressé à Au contraire, l’Homme mongol vit en famille nomade isolée de la civilisation inventée par l’humain. Sur cette terre hostile avec le climat rigoureux, seul le mode de vie nomade s’est révélé durable. Le cheval est un compagnon inévitable de l’Homme sur cette terre. Durant la vie, l’homme a transporté les chevaux, essaimé ses techniques équestres, mais jamais façonné de nouvelles races équines. En effet, l’homme mongol croit la Nature et s’y réfugie. Les chevaux mongols tout comme l’Homme mongol sont fait pour vivre ensemble dans les steppes hostiles.

10 conseils photos à cheval

 

1. Les meilleurs photos se prennent à pieds. Avec l’accord du guide, devancez les cavaliers, descendez du cheval, choisissez un mode rafale et visez le groupe de trois quarts face, voire de profil.

2. Pour les photos prises à cheval, essayez de sortir.

Share